Publié le 24 Février 2010

C'est une tradition - imposée, voire même auto-imposée - à laquelle je ne peux pas déroger.

La myacine 2010 est là.

Myacine 01


Sur cette photo, on voit son coté indécent, son coté "je dégouline en douce dès qu'on me regarde pas" voire "je sors du four de façon obscène".
Myacine 02

Puis elle commence sa gonfle (à ce moment là, de façon encore discrète).
Myacine 03

Puis elle attaque, gonflant peu à peu de façon infecte sur les cotés.
Myacine 04

Puis elle passe à la provoc.
Myacine 05


Et là, d'un coup d'un seul, elle part bombe le torse, tout en continuant son dégoulinement.
Myacine 06

 

Enfin, dans un ultime effort, elle lance toute sa force de gonflage, faisant sortir du néant sa tête.
Myacine 08


Et, comme un seul homme, elle s'extrait du four pour voler parmi ses supporteurs, au milieu de la cuisine, de têtes en têtes, faisant au passage, un clin d'oeil à son ami le mur orange, dont elle imite l'heureux pellage par un tour de mimétisme étonnant !

Enfin, comme toujours, elle termine sa course folle, passant de la gonfle phallique arrogante à la débandande sous-moïque pathétique.

Et elle danse.

Voir les commentaires

Repost 0