Publié le 29 Juin 2005

Lui là.

celui qui a l'air complément con :

Au départ, un type qui parle comme ça, en hôpital, on augmente directement son traitement,

=> écouter la phrase originale ici

(normalement vous la connaissez cette phrase, puisqu'il s'agit de "la phrase du con du jour" qui est reproduite sur la page d'accueil en haut du site).

Bon, donc, me suis dit : ça serait rigolo de faire traduire ça par Free (qui dispose d'un traducteur informatique, vraiment, mais alors vraiment performant). Hum, et ho ! surprise ! Ca donne ça

=> c'est ici.

Ca devient vraiment très... hum, comment dire ?

(si vous voulez carrément la version écrite des deux textes, - à mon avis, ça vaut bien du jean-clôd -, c'est ici :)

 

 

Texte original (séminaire 7 : l’éthique de la psychanalyse, p.154 de la version AFI, leçon XIII, 20 janvier 1960.)

"Mais elle (la connaissance psychologique) ne peut s'en dégager, elle ne peut s'insurger contre l'atomisme qu'à méconnaitre, si elle n'emprunte les voies freudiennes, en elle-même, je veux dire dans son objet, cette floculation qui soumet sa matière, et sa matière, c'est le psychisme, à la texture sur laquelle s'échaffaude la pensée, autrement dit la texture du discours en tant que la chaîne signifiante, telle que je vous apprends ici à la pratiquer qui est la trame sur laquelle la logique s'édifie, la logique, avec ce qu'elle apporte de surajoutée et d'essentiel qui est la négation, le splitting, la Spaltung, la division, la déchirure qu'y introduit l'immixition du sujet."

 

Traduction par free :

"Le peut de Ne d'elle de Mais (psychologique de connaissance de La) s'en le dégager, le méconnaitre de qu'à de l'atomisme de contre de s'insurger de peut de Ne d'elle, les freudiennes de voies de les de n'emprunte d'elle de silicium, l'elle-même d'en, objet de fils de dans de veux de je le grand, le matière de soumet SA de qui de floculation de cette, et le matière de SA, le le psychisme c'est, le pensée de La de s'échaffaude de laquelle de sur de texture de La d'à, le signifiante tant de chaîne de La de que de la texture du discours en de dit d'autrement, le s'édifie de logique de La de laquelle de sur de trame de La d'est de qui de pratiquer de La d'à des apprends ici de je de que de telle, le logique de La, le ce qu'elle apporte de surajoutée d'avec et le négation vous de La d'est de qui de d'essentiel, le se dédoublant, La Spaltung, division de La, La déchirure introduit l'immixition du sujet qu'y."

Voir les commentaires

Rédigé par céleste

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost 0

Publié le 22 Juin 2005

D'accord, tout cela aura pris du temps, mais zilyé !

Le film sur la fin du mémoire, où l'on découvre l'auteur quelque peu nerveux, malgré un repos d'introduction filmique légérement trompeur-y-en-a-un-à-qui-ça-pose-problème, et où l'on découvre, non sans stupéfaction, l'étendue des capacités élastiques de la dimension çaïques de la ciboulette à moteurs de raisins.

 

La fatigue ne guête pas les braves.

 

Et encore une fois, le repos ne mérite que les louanges les plus nobles du blog rank.

 

Voir les commentaires

Rédigé par céleste

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost 0

Publié le 15 Juin 2005

Mon voisin fait son ménage.

 

En images.

 

 

Il fait comme ça. Il s'emmerde pas lui. Il est comme ça.

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 14 Juin 2005

Bon, c'est pas pour faire "aïe pop inda ouinde", mais c'est comme ça. Y a des moments de fins de quoi que soit ce soit ou que.

Bref, la gueuleuse, elle fait du bien.


(C'est mon blog, je fais ce que je veux ! Si j'ai envie de mettre une photo parce que j'ai envie de mettre une photo, et ben je mets une photo. Ah mais.)

 

Je vous préviens : le premier qui dit qu'elle est pas autiste...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Céleste

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost 0

Publié le 8 Juin 2005

"Dieu est mort."

Nietzsche.

 

"Nietzsche est mort."

Dieu.

----------------------------

Quelques années après.

 

 

... Faîtes-moi plaisir et cliquez ici

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par céleste

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost 0

Publié le 6 Juin 2005

C'est la cata totale... tchernobyl dans le coeur là... je sais pas vous, mais moi ça me fichtre en l'air cette faim d'annnnnnnnée de master là...

Non c'est pas des lapsus, y a bien écrit "fichtre en l'air" et "faim". Je me comprends.

Pffff... bon... ben c'est la fin quoi... c'est nul, c'est plein de fins, c'est pas la première, pas la dernière, mais c'est comme ça, mon p'tit coeur est sensible, il fait "boum" et c'est tout cassé dedans.

Alors j'ai pas envie de faire des longs discours, c'est chiant et en plus c'est chiant, mais c'est juste pour dire aux paumés du master qui passeront par là que bon ça fait chier quoi. C'était une chouette année quoi... bon c'est chiant j'aime pas dire ce genre de truc, ça fait mélo de mauvais film et c'est chiant. J'ai déjà dit que c'était chiant ?

Donc mieux vaut une image que des longs discours...

 

alors voilà... le bilan...

 

Si vous voulez laisser des commentaires maniaco-dépressifs, allez-y, de toute façon, sachez que ça ne sera pas lu... (pff on dirait Lacan en vadrouille).

(Et pis à tous ceux qui sont pas concernés par ça, c'est pas pour ça que je vous aime pas hein ! vous sentez pas exclu hein, allez reviens petite mouette ! reviens petit hérisson ! reviens petite pieuvre !)

Voir les commentaires

Rédigé par Céleste

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost 0