Publié le 30 Octobre 2020

Bien le bonjour

Bienvenu(es) !

 

Après quelques années d'existence, ce blog fait peau-neuve avec une nouvelle présentation, un nouveau fond et de nouvelles rubriques !

J'ai fait un peu de ménage dans les articles et comme avant, vous y trouverez mes disques, notamment "Le Chat Machine" à télécharger et/ou à écouter, un Grand Cinéma de Luxe, des centaines d'articles, quelques photos et de nombreuses élucubrations.

Il y a aussi un moteur de recherche en haut à droite si vous cherchez quelque chose dans la masse d'articles (suffit de taper un mot et de lancer la recherche, ça marche plutôt bien).

Vous pouvez aussi vous abonner en laissant votre mail dans la rubrique à droite (« s’abonner »). L'abonnement vous envoie un mail pour vous signaler qu'un nouvel article vient d'être publié. Pas d'inquiétude, l’adresse n’est ni spammée, ni vendue, j'ai tout vérifié.

 

Bonne navigation!

Vous n'êtes pas obligés de ne pas laisser de commentaires.

(Allez, c'est parti.)

 

**********

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Octobre 2020

Bonjour à tous,

C'est avec une joie burlesque que notre rédaction vous propose ce grand débat entre Michel Onfray - philosophe devant l'éternel et Didier Raoult - éternel devant le philosophe.

Nous vous invitons donc à vous plonger au coeur de cette rencontre extravagante, au coeur de cette bataille majestueuse pour naviguer dans les nuances impétrantes du débat intellectuel.

Cet affrontement fantasque entre la rigueur froide de la science et les envolées lyriques de la plus haute pensée est, telle une chevauchée démesurée, comme un phare dans la lune, brillant de la flamme dialectique.

Bon, c'était pas mal de boulot de les faire se parler les deux là, hein.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 17 Août 2020

Bonjour à tous,

cette fois-ci notre rédaction vous propose ce débat inédit de haute tenue.

Animé et tonitruant, cette discussion haute en couleur entre deux prestidigitateurs de mots saura éveiller votre curiosité et vous emmener dans les terres lointaines de la discussion politique.

 

Enfin regardez-vous même, c'est là.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 7 Mai 2020

Le président s'est exprimé sur le confinement qui traverse notre crise.

Le trublion chamailleur polisson et inventif a à nouveau inventé pour la plus grande joie des petits et des plus petits grands.

Inspiré et combatif, loin de céder à la facilité, le facétieux président a facécié dans une métaphore toujours à rebroisse-poil des idées reçues.

Notre rédaction a décodé pour vous cette intervention colorée d'un chef d'état qui n'a pas sa langue dans sa poche qui n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd.

Nous vous présentons donc avec une joie non cachée notre analyse, que nous sommes certains vous attendez de voir de pied ferme.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 3 Novembre 2019

Cher(s) lecteur(s),

Aujourd'hui la rédaction vous propose une illustration graphique et allégorique du temps qui passe.

Zidenide Zidane - grand transformiste devant l'éternel - nous montre cela avec une perspicacité sans pareille.


Voilà. Amusez-vous bien hein.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 15 Octobre 2019

A l'occasion de la sortie de son livre "Les leçons du pouvoir", l'ancien président de la République revien sur son rapport aux Français dans des confessions surprenantes

Ici, pas de politiquement correct et- le franc parlé du Président décape !

Une interview déroutante par un Président tout en rondeurs et tour à tour, polisson et malicieux.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 6 Juillet 2019

C'est avec émotion que la rédaction vous propose cette archive rare de Nicolas Sarkozy.

Dans une interview menée tambour battant par un journaliste perspicace et tonitruant, l'ancien président se livre avec une franchise déconcertante sur les grands thèmes et les grandes questions de sa vie.

On y découvre un Nicolas Sarkozy, fougueux, déterminé, séducteur et parfois aussi taquin.

Attention, l'entretien est décapant et, pourrait-on dire, contient son lot de révélations déroutantes !

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 14 Juin 2019

En juin 2018, Jean-François Copé a fait une conférence étonnante avec TEDx.

Avec une sincérité désarmante, il se livre comme rarement, analysant les raisons de son échec retentissant aux primaires des Républicains, affichant le score époustouflant de 0,3%.

C'est en homme mûr et sage que le trublion nous revient, aguerri et déterminé comme jamais.

 

C'est avec émotion que je vous laisse découvrir cette intervention tendre et corrosive à la fois.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 8 Juin 2019

Après  l'honorable défaite de son parti aux élections Europénnes, Laurent Wauquiez a annoncé courageusement sa démission de la présidence de son parti Les Républicains.

Sous la houlette de Anne-Claire Coudray, journaliste perspicace et chevronnée, il livre sans fard le fond de sa pensée abyssale. 

Il y parle sans pudibonderie de sa vision de la politique, de sa vision de la droite et de son avenir.

Une interview d'une rare sincérité pour un homme politique d'une rare authenticité et d'autant plus surprenante dans un paysage politique trop souvent dominé par le politiquement correct et la bien-pensance.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost0

Publié le 5 Juin 2019

Voici une interview très intéressante de notre président de la République alors qu'il était encore candidat.

On y retrouve ce mélange de fermeté et de tendresse qui fait tout son style "poil-à-gratter".

Il y parle de son désir, de la liberté, de son rapport au travail et à l'argent. Enfin il termine par une réflexion disruptive sur la question de la démocratie, interprétant à rebrousse-poil de la pensée unique les grandes questions géopolitiques de notre temps, et ceci toujours avec le sens aigu qui est le sien en trublion du paysage politique, contre le politiquement correct.

 

Je vous laisse regarder cet entretien de haute qualité, qui ne vous laissera pas indifférent.

L'essayer c'est l'adopter !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 18 Mai 2019

Ok, ok, j'ai mis 7 ans à faire cette vidéo.

Mais avec le retour de l'affaire Bygmalion je ne pouvais plus attendre.

C'est donc avec plaisir que je vous laisse vous enjailler au son joli de l'enjeu éligible.

C'est là :

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost0

Publié le 4 Janvier 2019

Macron n’en finit pas de parler comme un algorithme.

C’est tout un art, hein et il fait ça depuis longtemps.

Certes, il met bien des mots ensemble et il utilise bien une syntaxe grammaticale pour faire des phrases, mais enfin il faut bien reconnaître que bien souvent, ça ne veut rien dire du tout. Un peu comme si un non-sujet s’adressait à un autre sujet en le considérant comme non-sujet pour ne parler de rien en faisant semblant de parler de quelque chose à quelqu’un dont on fait comme s'il n'était pas là. Voyez ? On comprend déjà plus rien.

Alors c’est loin d’être la première fois qu’il fait ça et je me suis contenté de prendre seulement cet exemple. On pourrait en prendre plein d’autres, notamment le fameux “qu’ils viennent me chercher”, systématiquement mal cité puisqu’il dit “qu’ils viennent LE chercher” en pas “me”, ce qui change totalement le sens de la phrase, puisqu'un petit peu avant il avait dit : "s'ils cherchent un responsable, dîtes leur chaque jour : "vous l'avez devant vous"", continuant erratiquement par : "Le seul responsable de cette affaire, c'est moi, s'ils veulent un responsable il est devant vous, qu'ils viennent le chercher". Allez donc leur dire ça aux gens en face vous : "Si vous cherchez un responsable, je vais vous le dire chaque jour : "vous l'avez devant vous", le seul responsable de cette affaire il est devant vous"...

Et les couillons qui l'écoutent applaudissent comme des otaries à la proposition qui leur est faite de se dénoncer face à leur interlocuteur...

Bref.

Revenons à notre tweet tout aussi croustillant.

Il est composé de 5 propositions.

 

 

1. “A travers vous c’est l’Etat qui est attaqué

Cette première phrase est importante. En effet, elle indique dès le début, et c’est important, que ce n’est pas “vous” qui êtes attaqués mais que c’est l’Etat, puisque c’est lui qui est attaqué à travers vous.

 

2. La suite pose une question et apporte une réponse dans la même phrase : Mais qui d’autre que l’Etat répond à la colère de chacun ? Qui éduque ? Qui soigne ? Qui aide ? C’est  vous”.

On a ici deux informations :

a) On a les fonctions de l’Etat (il répond à la colère, il éduque, il soigne et il aide).

b) On a la réponse à la question de savoir qui d’autre que l’Etat exerce ces fonctions : c’est “vous”.

Et c’est là que ça déraille totalement.

 

3. “Je ne laisserai jamais attaquer l’Etat pour cette raison”.

Voyons cela car cette phrase est totalement ambigüe. Si on reprend le texte, on voit qu’il ne laissera jamais attaquer l’Etat pour cette raison. Ceci pourrait paraître anodin, mais c’est ne l’est plus dès qu’on se demande pour quelle raison exactement il ne laissera jamais attaquer l’Etat ? Si on relit le texte, il semble qu’il ne laissera pas attaquer l’Etat pour la raison que “vous” êtes l’Etat.

Or, c’est là que ça sort du sillon, nous avons vu avec le début de la déclaration (“à travers vous, c’est l’Etat qui est attaqué”) que “vous” n’êtes pas l’Etat (puisqu’il est visé à travers vous). Donc si “vous” n’êtes pas l’Etat, la phrase prend ce sens  : E. Macron ne laissera pas attaquer l’Etat, pour la raison que “vous” n’êtes pas l’Etat.

Ca veut dire que si "vous" étiez l'Etat, il n'aurait plus de raison de ne pas le laisser attaquer. En gros si "vous" étiez l'Etat, il vous laisserez attaquer, quoi.

Mais les choses sont aussi intéressantes dans l'autre cas, qui est le nôtre, où "vous" n'êtes pas l'Etat. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne laissera pas l'Etat se faire attaquer.

Mais... et vous ?

Et bien rien n'est dit de vous, voyez-vous !

Certes "vous" n'êtes pas l'Etat et c'est une bonne raison pour ne pas le laisser attaquer, mais le président n'a rien dit de ce qui serait fait pour qui n'est pas l'Etat.

En conséquence, dans ce tweet rien n’indique que le président… s’occupera de “vous”.

On comprend alors mieux les deux dernières propositions qui clôturent le texte :

 

4. “Votre tristesse, je la partageet “je suis fier de vous”, s'entendent logiquement puisque qu'il est compréhensible que l'auteur du tweet partage la tristesse du fait que “vous” n’êtes l’Etat, c’est à dire qu’il partage la tristesse de voir le sort de “vous” dont il ne s’occupera pas…

 

5. “Je suis fier de vous vient terminer le texte de façon burlesque, puisque la fierté qu’exprime ici l’auteur pourrait bien se rapporter à la dignité dont font montre ceux dont il ne s’occupera pas.

On est donc encore une fois, en à peine trois lignes, devant une nouvelle grande subversion du langage. Les sujets sont inversés, l’Etat est à travers vous qui n’êtes pas l’Etat qui êtes l’Etat. Bref, plus personne ne sait qui il est et l’émotion compatissante de fierté et de partage vient fermer un propos imbitable sur une note vibrante d’incohérente lagrimale.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 2 Décembre 2018

Heu, on y comprend plus rien là.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 21 Octobre 2018

Voilà

 

.

♪♫♪♫.

"Viens, voir, viens voir le docteur (non n'aie pas peur)".

"La-la-li-la-la" ♪♫♪♫.

 

 

 

En plus le docteur est spécialisé.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost0

Publié le 9 Septembre 2018

Bien. Aujourd'hui la rédaction vous propose une devinette.

Regardez bien ces deux photos.

Il s'agit de retrouvez la relation de cause à effet entre chacune.

Si si. Réfléchissez.

 

 

 

 

Vous ne trouvez pas ?

 

Et bien la solution est là.

 

Et là aussi (doux Dindon!!).

 

Voilà, voilà.

Merci de votre attention.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost0

Publié le 28 Août 2018

Alexandre Benalla a été pris dans une tourmente médiatique effrénée en plein été pour une affaire "banale", pour une affaire "d'été".

 

Alexandre Benalla s'explique sur la méprise dont il est objet. Face aux images, il profite de l'occasion qui s'offre à lui dans cette interview pour rétablir la vérité.

Loin de nous l'idée de revenir sur cette affaire de droit commun, mais par contre, il me semble que vous avez peut-être besoin d'un slip.

 

Si.

Un BENALLA SLIP, c'est ça qu'il vous faut.

 

Il est là :

 

Si vous êtes intéressé, je vous laisse avec les spots de publicité qui achèveront de vous convaincre de la qualité du BENALLA SLIP.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 20 Août 2018

Neymar a été injustement taclé par TOUS ses adversaires au mondial.

Une telle situation est insupportable. Comme il le dit dans la publicité pour Gillette "un nouvel homme chaque jour", il n'est pas venu ici pour que les gens fassent des fautes sur lui. Il est venu pour battre ses adversaires.

Après c'est sûr qu'ils ne vont pas le laisser passer sans faire de fautes car sinon il va droit au but.

Il faut quand même être clair : il n'est pas normal que ses adversaires essaient de l'empêcher de marquer des buts. Ce n'est pas une façon de jouer.

Jouer, être fair-play, être un grand champion, c'est avant tout laisser Neymar avancer vers le goal pour qu'il marque des buts.

Tant que les adversaires de Neymar n'auront pas compris ça, il continuera à tomber et subir les fautes de ses adversaires. Alors même qu'il est un grand garçon.

En attendant, je vous laisse voir les fautes impardonnables qui ont été commises sur lui. Pour que plus jamais ça.

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 9 Avril 2018

Bon voilà, voilà, voilà. On m'avait dit "la Semaine Sainte, c'est pas tout à fait comme le reste de l'année."

Alors moi j'avais à peu près aucune représentation de ce que ça pouvait être. En gros mon savoir se limitait à : des processions, avec une vague idée du costume que devaient porter les procédants, et une vague idée que ça allait durer une semaine (ce qui en principe veut dire trois jours)

Donc je me suis dit : "pas la peine de les chercher, on finira bien par en voir une ou deux." Mais alors je ne pensais absolument pas que c'était à ce point et surtout je ne m'attendais pas du tout à tomber dessus de cette façon.

Oui, parce que moi je pensais que ça se faisait la journée ces choses. Que nenni !

On est tombés dessus en pleine nuit vers 2h30 du mat. Vers 2h30 du matin de la nuit, pas 2h30 du matin de l'après-midi.

D'abord au coin d'une rue y a un type vêtu en endimanché avec un chapeau pointu qui est passé furtivement genre "je fuis parce que j'ai fait une grosse merde à un moment donné". Puis un deuxième, puis un troisième. Et là ça fait bizarre.

Et la question qui se pose est alors de savoir si tous ces gens qui ont merdé à un moment ou à un autre au point de porter un chapeau pointu en pleine nuit devant tout le monde sont capables ou pas d'assumer ce qu'ils ont fait. Parce que en fonction de la réponse, la suite peut-être assez différente.

Après trois rues comme ça à slalomer entre les pénitents, je me suis dirigé vers mon vélo, attaché comme il se doit à une borne sur une place. Ce à quoi je n'avais pas songé c'est qu'une place, comme beaucoup de places c'est souvent construit autour d'une église. Or une église durant la Semana Santa, ça acquiert tout d'un coup la même valeur d'un Kinder Suprise pour un enfant qui n'a pas mangé depuis son enfance.

Bref, au détour de la rue, en entrant sur la place... il y avait 800 personnes !

800 personnes à une heure où les gens normaux dorment normalement en principe. Impossible de récupérer mon vélo.

Ce qui est drôle, c'est que c'est prenant ces petites promenades nocturnes. Et si tu suis le cortège - de toutes façons c'est très difficile de pas le faire - tu te retrouves à rentrer chez toi à 7h du mat sans te rendre compte de rien.

En tout cas c'est vraiment très très étonnant comme truc et moi je trouve ça beau de voir comme ça des milliers de gens de tous les âges bloquer des places toute la nuit porque sí!".

 

Bon j'arrête là, voilà des photos

Et voilà mon montage vidéo facile-parce-que-j'ai-pas-pu-m'empêcher.

La vidéo

Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos
Les photos

Les photos

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 10 Mars 2018

Voici le second clip issu de l'album "Le Chat Machine". Comme vous vous en doutez, il s'agit de "Châle la machine"...

Je sais ça peut paraitre un peu confus, mais voilà, les noms de la liste des morceaux en est la cause.

Pour ceux qui ne suivent pas, voici la métacritique de Fafabien.

 

***

 

Méta critique : « Le Chat Machine ».

 

1) Hachement à cil / 2) Eméchant Achil / 3) Technical “aehm” / 4) Nematic chaleh

/ 5) Chalet machine / 6) Anathem cliché / 7) Mechanic leath / 8) Alchemic neath / 9) Lech acheminât / 10) Cathleen, Micah / 11) Michael chante / 12) Mental chéchia

 

Un disque à remonter le temps, en commençant par le ralentir – et ce n’est pas une mauvaise idée.

Le résultat, d’une étrangeté absolue, est un affront féroce aux populations laborieuses qui composent l’ordinaire des musiques électroniques.

Excursions dans le rhythm’n’blues, incursions dans la musique contemporaine, détours par le jazz, jingles bizarroïdes, conversations impromptues ou fausses chansons sirupeuses sans oublier les fameuses suites zappiennes et autres inclassables ritournelles d’une folle gaieté, tout y est dans un télescopage permanent soigneusement désordonné.

Malgré quelques arrangements anachroniques ou un peu FM çà et là, le tout frappe par son originalité et sa pertinence : l’instrumentation est opulente, reposant sur son habituelle batterie de claviers analogiques, et l’écriture alambiquée, toute en paliers et en rebondissements, rappelant le rock progressif.

Mais la lumière est ici plus directe, plus rasante aussi, allongeant les ombres. Elle se fait également plus éblouissante quand des refrains surgissent, hirsutes, décoiffés, de ce magma grondant et pourtant clair comme de l’eau d’Islande.

Une vie sous toutes ses formes, dans tous ses écosystèmes : organique ou synthétique, souvent les deux à la fois, la chair et le spirituel, l’abstrait et le mélodique, le clair et l’obscur, le chaud et le froid, le classique et le moderne, l’immense et l’intime, confondus dans un kaléidoscope dont les variations infinies semblent inviter à toutes les interprétations.

Tout l’album va se dérouler dans le même registre. Pendant ce temps, le songwriting, lui, a déjà trouvé la sortie en beauté des années 90, en embarquant les outils mis à sa disposition par l’électronique, le hip-hop ou les chercheurs.

Mais le masque, salement fissuré, est enfin bon à jeter.

 

 

Fafabien – 2015

 

 

Maintenant, si vous ne suivez toujours pas avec ça, je ne peux rien faire d'autre que vous proposer de regarder là :

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Repost0

Publié le 6 Février 2018

Je suis très très content de vous présenter ce VidéoClip !

Ca faisait un moment que j'y pensais en écoutant l'excellent disque de Boyarin. J'avais envie de mettre en images en dehors de ma tête les images que ça m'évoquait dedans (oui, c'est un dilemme aporique avec la musique mais c'est comme ça).

Et puis avec "Grande Garabagne", un peu plus "pop" que les autres morceaux à mon sens, je me suis dit que j'allais essayé.

J'étais pas sûr que j'arriverai à en faire quoi que ce soit, mais en fait si !

Alors il faut que je précise que le film ne concerne que la moitié du morceau (la deuxième partie) puisque le morceau entier dure un peu plus de 9 minutes.

Vous y retrouverez - pour certains - un Tarzan dessin animé des années 76 et Mark. Si, si vous retrouverez Mark. A la fin. J'aime aussi beaucoup le personnage de "Tarzan" qui se transforme au fur et à mesure des plans (tantôt dessin animé, tantôt réel franco-canado-mexicain des années 70, tantôt beaucoup beaucoup plus vieux, genre années 50 ou 60).

 

Bref, j'espère que vous serez nombreux à regarder et écouter cette vidéo et si ça vous plait, je serai très heureux de savoir ce que vous en pensez (ici ou sur le lien youtube bien sûr !)

 

Et si vous voulez du Boyarin, vous allez là (et il faut le faire, le disque est vraiment très très bon) :

 

Pour écouter/acheter l'album  :

https://boyarin.bandcamp.com/

Pour être au courant de l'actualité de la modernité post-moderne:

https://fr-fr.facebook.com/boyarinmusic/

Voir les commentaires

Rédigé par Naafo

Publié dans #l'arbre à palabres (archives)

Repost0